Rencontres pour les chiens et leurs maîtres

Tueurs en série, escrocs célèbres, malédictions

La construction en briques de bois

Success stories, fortunes, jackpots, trésors

Les drones dans notre quotidien

Tous les aphrodisiaques

Se soigner avec les couleurs

Coeur artificiel Besoins



Coeur humain

Les décès dus aux maladies cardio-vasculaires sont estimés à près de 20 millions par an. Cela représente 30% des décès annuels totaux dans le monde. Pour les malades cardiaques arrivés à un stade avancé, la seule solution est une transplantation de cœur.
Mais d’une part de nombreuses contre indications interdisent ces greffes aux patients, et d’autre part le nombre de cœurs disponibles pour les greffes est très insuffisant. Il apparaît même que malgré de nombreuses campagnes de sensibilisation, le nombre de donneurs potentiels diminue. 6 millions d’Européens souffrent d’insuffisance cardiaque et on estime que ce chiffre va doubler dans les dix ans à venir.
La perspective d’une transplantation de cœur artificiel a bien entendu un caractère humanitaire essentiel, mais pas seulement. En effet un malade cardio-vasculaire important demande des soins hospitaliers qui coûtent une fortune et qui grèvent d’autant les budgets de sécurité sociale des pays développés. Sans compter les effets socio-économiques négatifs engendrés par ces maladies lourdes.
Chaque cœur artificiel Carmat couterait de 140 000 à 180 000 euros auxquels il faut ajouter les frais d’opération. 600 000 français souffrent d'insuffisance cardiaque et le nombre ne cesse de s'accroître du en partie au mode de vie occidental, tabac, graisses, stress, etc..
Le dépistage étant de plus en plus commun, le nombre de cas s'élève de facto. L’infarctus du myocarde affecte environ 120 000 personnes par an en France et 850 000 aux États Unis. Au total, dans les pays développés, le nombre annuel d’infarctus du myocarde peut être estimé à 2-2,3 millions.
Ce sont 50 000 à 100 000 mille prothèses Carmat qui pourraient implantées par an.
Compte tenu des progrès économiques des pays en voie de développement et des avancées en matière de dépistage, à terme ce sont plusieurs millions de coeurs artificiels qui seront transplantés dans le monde.
On imagine aisément le confort d'avoir des coeurs disponibles à tout moment, alors qu'actuellement un patient en instance de greffe doit attendre plusieurs années avant de trouver un coeur compatible et que la majorité de ces receveurs décèdent avant cette disponibilité par manque de donneurs.

Pierres précieuses, fines, bijoux